Tableau 5870  > Suivre
Partager :
Facebook
Publié le 20/05/10


débats Gaïa Network, Nature Capitale

Evènement passé.

Le dimanche 23 mai 2010 à Paris (75).

Les débats Gaïa Network durant l’évènement Nature Capitale. Participez, partagez, essaimez… Les mots s’envolent autour du projet de Nature Capitale.

Un lieu, parmi d’autres, vous attend en haut des marches du balcon d’honneur du Grand Palais. Un studio ouvert, animé par www.gaia-network.com permettant d’échanger sur les interrogations qu’entrainent l’oeuvre de Gad Weil, enregistrera toute la journée de dimanche des tables rondes auxquelles vous êtes tous vivement conviés.

A 10h30 : Gilles Hirzel président du comité d’éthique d’Alliés contre la faim, des africains parisiens, débattront de cette drôle d’époque où après avoir chassé les jardins des villes, on les y ramène, tandis qu’un mouvement contraire exporte hors la ville la nourriture des mégalopoles des pays en développement

10h30 /11h10 : les potagers sources de vie dans les mégalopoles, animée par Danielle Nocher (Valeurs Vertes).

11h30: Poursuivant cette idée, revenons sur cette agriculture dite de proximité à Paris même. Depuis quelques années, les mairies des arrondissements réveillent les jardins partagés. Laurence Baudelet a écrit à ce sujet un livre plein de ressources. Des maraîchers franciliens rappelleront combien il a fallu se battre pour sauver les légumes oubliés. Aujourd’hui, des réseaux, les AMAP, se forment distribuant à la ville des légumes de proximité. Les jardiniers ne sont plus ceux du roi, mais ceux des grandes toques et les restaurants jouent des saveurs de la biodiversité, comme Adrien Lafont chef du restaurant la Bulle.

11H30/12H10 : l’agriculture de proximité, animée par Dominique Martin Ferrari

12H30 : Une petite faim ? Et si l’on évitait le sandwich et se penchait sur les conditions d’une alimentation saine. Un rapport sur les pesticides vient de sortir, il mérite bien des commentaires, l’association Regards croisés s’inquiète de la recrudescence des cancers. Avec un partenaire de Nature Capitale, Anne Génin de Lu, et de jeunes agriculteurs on verra qu’il est possible de conduire des cultures saines.

12H30 /13H10 : Alimentation et santé, animée par Marieke Aucante

Tant que le soleil sera au zénith, Gad Weil et son équipe viendront parler de leur projet.


15h : Sur les Champs, il devrait commencer à faire plus chaud. (On l’espère !). C’est le moment de retrouver le grand balcon pour débattre. On oublie les champs de fleurs et les papillons de la pub Lu, et l’on peut rêver d’une autre ville. Celle de demain, celle d’une symbiose nécessaire.

La nature peut donner à la ville ses peaux, ses couleurs, les secrets qui lui ont permis de se perpétuer harmonieusement. Biomiméticiens, architectes, chercheurs perçant les secrets de la photosynthèse artificielle et végétaliseurs des murs et des toits travaillent à remplacer le béton par de la verdure. Utopie ?

15h/15H40 : Ville et nature, une symbiose nécessaire, animée par Loïc Chauveau

16H : Sur les Champs-Elysées, les forêts ont pris leur racine dans les fragments de Gad Weil. Sur la petite parcelle du studio de Gaïa Network, elles font entendre la voix de leurs multiples usages, grâce au président de France Bois Forêts, principal partenaire de Nature Capitale, aux bioénergéticiens qui réhabilitent le bois pour nous chauffer, et des aménageurs qui recréent des bois à la Courneuve

16H/16H40 : Villes et forêts, animée par Marie Hellouin


17H : Vous êtes tous d’accord ! Alors on poursuit.

Mais attention il va y avoir du débat. Entre les garants d’une nature protégée, endiguée et réservée, et ceux qui aiment les vagabondes, à quoi ressembleront nos villes ? En cette année internationale de la biodiversité, un vent favorable souffle sur la ville. Qu’en pensent les citoyens ? Que peuvent faire les politiques ?

17H/ 17H40 : Le vert dans la ville, animée par Dominique Martin Ferrari

Allez les mots sont dits. Maintenant, on agit. Nature Capitale vit sous le signe de la fête de la nature célébrée dans toute la France ce jour-là. Un peu plus loin au Muséum d’Histoire naturelle se font des milliers de découvertes.

Essayons de les partager. Peut être que des équipes de chasseurs de sons, d’images, de senteurs peuvent se lancer à l’assaut des éclats et fragments pour découvrir une nature qui en une journée se serait réappropriée une part de territoire.


Paris (75)


Partager :
Facebook