Tableau 14293  > Suivre
Partager :
Facebook
Publié le 21/06/11


Signature convention Fond National d'Aide Urgence

Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).

Le pôle universitaire de Clermont-Ferrand est un atout majeur pour 36 000 étudiants séduits et satisfaits de leur ville universitaire, comme l’a récemment confirmé une enquête inédite sur la vie étudiante en Auvergne, réalisée par le PRES Clermont Université. Attentive à la qualité de vie de ses étudiants, la Ville de Clermont-Ferrand, dans un contexte éminemment concurrentiel entre les grandes villes universitaires, est particulièrement investie en matière d’accueil de ses étudiants.



A l’image de Clermont fête ses étudiants, du Guide Être jeune à Clermont, du portail jeunes sur www.clermont-ferrand.fr/jeunes , de l’accueil des doctorants de 1ère année ou encore de sa participation à l’Espace d’accueil étudiants du Crous.

Très sensible également aux ressources financières contraintes des étudiants - 50 % d’entre eux déclarant un budget mensuel inférieur à 400 € - la Ville de Clermont-Ferrand s’engage aussi auprès des d’étudiants en difficultés matérielles, notamment à travers sa participation au Fonds national d’aide d’urgence (FNAU), géré par le Crous. Un outil privilégié permettant d’apporter une aide financière personnalisée. Clermont est d’ailleurs l’une des rares villes en France à abonder ce dispositif.

Le FNAU prévoit deux types d’aides, subventionnées globalement par l’Etat : annuelle, pour répondre à certaines situations ne pouvant donner lieu au versement d’une bourse d’enseignement supérieur ; ponctuelle, pour venir en aide aux étudiants rencontrant momentanément de graves difficultés.

Une convention entre la Ville de Clermont-Ferrand et le Crous, reconduite pour une durée de cinq ans, fixe la participation annuelle de la collectivité à hauteur de 40 000 €. Cette subvention, allouée exclusivement aux aides ponctuelles, fait de la collectivité le deuxième financeur après l’Etat, devant l’Université Blaise-Pascal, l’Université d’Auvergne et l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Clermont-Ferrand (ENSACF).

Aides alimentaires, au logement, à la mobilité ou aux frais d’études... Sur une année, plus de 1 000 étudiants bénéficient du soutien du FNAU. En 2010, la subvention de la Ville de Clermont-Ferrand a été répartie par le Crous auprès de 227 bénéficiaires pour un nombre total de 325 aides (dédiées à la subsistance pour 70 %, au logement pour 27 % et au transport pour 3 %).

Au-delĂ  de cet engagement, la Ville multiplie les actions en direction des Ă©tudiants avec :
- les bourses doctorales municipales : chaque année, dix bourses de 1 500 € sont décernées à des étudiants en fin de thèse connaissant une situation matérielle difficile et dont les travaux témoignent de réelles qualités de recherche.
- les bourses d’étude et de stage à l’étranger, dans une ville jumelée avec Clermont-Ferrand, variant de 150 à 2 000 € selon la destination, la durée du stage et les ressources du foyer de l’étudiant (41 000 € en 2011).
- les subventions aux associations étudiantes (22 000 € en 2011).
- le Prix jeune chercheur (trois prix pour un montant total de 7 500 €) dont l’objectif est de valoriser l’excellence de la recherche clermontoise.

En matière d’emploi, la Ville recrute aussi de nombreux étudiants, à l’année, pour encadrer des enfants (temps de repas et d’étude, activités périscolaires, etc.) et animer des ateliers Internet pour tous ; l’été, pour des postes administratifs ou techniques. Enfin, la Ville de Clermont-Ferrand s’investit aussi depuis 2008 dans une relation nouvelle, constructive et adaptée avec le dispositif Ensemble pour la réussite des jeunes.


Clermont-Ferrand, 63


En savoir plus
Partager :
Facebook