Tableau 51982  > Suivre
Partager :
Facebook
Publié le 08/01/19


Miossec + Laure Briard

Le vendredi 17 mai 2019 à SAINT GENIS LES OLLIERES (69).

"Miossec a choisi d'intituler son onzième album studio « Les Rescapés ». Parce que ce mot, pris dans les vents contraires, évoque à la fois la tristesse et l'optimisme. Parce que quiconque est arrivé jusque-là, malgré les blessures, les obstacles, les pertes, les tourments et les désillusions, est l'un d'eux. Et peut-être, aussi, parce que cet album est le résultat d'un long voyage animé par un souffle, une envie bien particulière : que l'on sente l'homme, la femme, derrière chaque son - que l'on sente les êtres vivants. Pour Miossec, cet album est le plus personnel musicalement, depuis Boire (1995). Entre temps qu'est-il arrivé ' Quels drames et quelles peaux a-t-on effleuré ' « Je suis devenu ce que font les années, tout ce qui a pu se passer, les souvenirs perdus ou complètement déformés » chante Miossec dans Je suis devenu . Rescapés de nos erreurs, de nos élans et de nos vertiges dont Miossec a souvent su écrire la bande son, nous voilà donc face à l'urgence et au frisson du présent. Organique. LAURE BRIARD De la douceur et du réalisme Fraichement signée sur l'excellent label Midnight Special records (Kim, Cléa Vincent, Michelle Blades...) l'album « Sur la piste de danse » (2016) voit le jour et donne naissance à un single du même nom à l'efficacité immédiate. C'est aussi un album où plane l'ombre de Françoise Hardy , de Margo Guryan et la douce mélancolie de Vashti Bunyan. Des icônes sixties fragiles mais pleines de lucidité. Des chanteuses dont Laure Briard se revendique et dont elle est l'une des descendantes exemplaires. C'est aussi un album où le cynisme des premiers faits d'armes de Philippe Katerine transparaîtsur certains titres. Jamais avide de nouvelles sonorités, la Bossa Nova fait son apparition dans ses compositions, et elle ébauche ses premiers textes en portugais. Dernier album en date, « Sorcellerie » (2017), un Ep d'obédience garage. Entourée par la néanmoins talentueuse Michelle Blades (qui co écrirat le titre « Les Pins des Landes »), Laure Briard crée un univers de yé-yé psychédélique où la douceur se conjugue avec la cruauté de nos existences. Guillaume Cohonner"



ESCALE (Espace Culturel)
23 avenue de la Liberatin, 69 SAINT GENIS LES OLLIERES

Débute à 20H30


Réservez vos places
Partager :
Facebook

 - 23 avenue de la Liberatin, 69 SAINT GENIS LES OLLIERES