Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Paris brûle-t-il ? en DVD 2011 - Foxoo / Foxoo
foxoo relaie vos évènements sur Twitter GUIDE   SUIVRE
Ma ville   Mes évènements   Annoncer un évènement
Source : #18252 Publié le 14/07/11 | Vues : 115

Paris brûle-t-il ? en DVD 2011 / Foxoo

Evènement passé.

Le mercredi 24 août 2011 ( ).

Le 24 août 2011 sort pour la première fois en DVD le célèbre film historique franco-américain adapté du livre homonyme de Larry Collins et Dominique Lapierre : Paris brûle-t-il ?. A sa sortie en 1964, le livre “Paris brûle-t-il ?” devient immédiatement un best-seller autant qu’un ouvrage de référence. Le producteur franco-allemand Paul Graetz réussit à en acquérir les droits peu de temps après sa sortie, devançant Daryl Zanuck qui avait la même idée. Celui-ci a terminé deux ans auparavant Le Jour le plus long, qui a connu un triomphe en salles (plus de 11 millions d’entrées en 1962 et un succès mondial). Il sent qu’avec “Paris brûle-t-il?”, il pourra faire plus grand, plus émouvant. Il réunit un budget énorme (le plus gros jamais mobilisé pour une production d’essence européenne) et obtient l’accord de trente-trois stars.


Fin de l’été 1944. Une chaleur de plomb règne sur Paris. Le crépuscule de la guerre se dessine, mais que le chemin reste long avant la paix ! Hitler, dont la folie meurtrière a été décuplée après une tentative ratée d’assassinat contre sa personne, a juré qu’il ne perdrait pas Paris. Il fait promettre au général Von Choltitz, un homme de confiance, de rayer de la carte la Ville lumière au moindre signe de faiblesse. Mais à Paris, le colonel Rol-Tanguy, un FFI, et Jacques Chaban-Delmas, envoyés par de Gaulle, organisent l’insurrection de la ville. La population se retrouve face à 20 000 soldats allemands alors que les alliés s’approchent de la capitale... Le destin de la France et de Paris va changer entre le 19 et le 25 août 1944. Cependant, malgré les ordres du Führer, Choltitz ne se résoudra pas, comme il l’a fait à Rotterdam ou Sébastopol, à incendier la ville. De son QG berlinois, Hitler pourra alors s’étrangler en se demandant : « Paris brûle-t-il ? »

Il place aux commandes du projet René Clément, un des réalisateurs français les plus connus dans le monde à l’époque. Ils ont déjà travaillé ensemble avec succès sur Monsieur Ripois en 1954. Avec La Bataille du rail, en 1946, le réalisateur a prouvé son savoir-faire pour mener à bien un film d’action historique. Avec le triomphe de Jeux interdits, Clément a aussi montré qu’il savait émouvoir les foules. Il n’est pas très bien vu par les figures de la Nouvelle Vague. Qu’importe ! Son nom est gage de qualité. Il choisira un style documentaire, en noir et blanc, où l’émotion n’est jamais absente.

En récompense de ces efforts, “Paris brûle-t-il ?” sera un triomphe français et international. Le film a été nominé ensuite aux Oscars 1966 dans les catégories meilleure direction artistique (Pierre Guffroy), meilleurs décors (Willy Holt) et meilleure photographie (Marcel Grignon). Quant à Maurice Jarre, il a été cité pour sa composition musicale lors des “Golden Globes” la même année.


Partager :
Facebook