Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Prime Cut en DVD 2011 - Foxoo / Foxoo
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus FERMER
Actualité locale | Actualité nationale | Annoncer un évènement
#f
Vos évènements annoncés sur Foxoo, relayés sur Twitter ! Mode d'emploi   Suivre   Annoncer un évènement
Source : #11823 > Afficher son tableau Foxoo

Partagez  Facebook Google LinkedIn StumbleUpon StumbleUpon Email
Publié le 10/08/11 | Vues : 121


Prime Cut en DVD 2011 / Foxoo

Evènement passé.

Le mercredi 07 septembre 2011 ( ).

Prime Cut, film réalisé par Michael Ritchie, sort pour la première fois en DVD le 07 septembre 2011. Avec Lee Marvin, Gene Hackman et Sissy Spacek. Dans un abattoir du Kansas, le corps d’un homme défile parmi les carcasses. Au bout de la chaîne, un employé de l’usine envoie des saucisses "maison" à Chicago. Excédé, le destinataire décide d’employer la manière forte et contacte Nick Devlin pour collecter la somme que lui doit Mary Ann, le propriétaire de l’abattoir. Sur place, Devlin retrouve un univers rural sans foi ni loi où Mary Ann organise des foires aux bestiaux avec des jeunes filles nues et droguées en guise de bétail...







Réalisé dans la plus grande tradition du genre, Prime Cut associe à son goût de l’extrême une brutalité formelle et un humour noir décomplexés. En dépeignant les champs de blé du Midwest américain comme un territoire primitif, Michael Ritchie (La Descente infernale) évoque autant La Mort aux trousses d’Alfred Hitchcock que Délivrance de John Boorman ! Dur à cuire légendaire, Lee Marvin (A bout portant) affronte Gene Hackman (French Connection) sur fond d’abattoirs douteux, de moissonneuses-batteuses meurtrières et de jeunes filles livrées à la prostitution (dont Sissy Spacek dans ses grands débuts au cinéma). Un polar saignant et pervers !